Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Article publié dans “Non classé”

The Crown, saison 6 : le fantôme de Diana

Il y a vingt-six ans le monde entier apprenait avec stupeur le décès de la Princesse Diana dans un accident de voiture dans le tunnel du pont de l’Alma à Paris. Célébrité mondiale de son vivant, la mort de la Princesse Diana produira une émotion inouïe qui viendra éclipser celle provoquée par Mère Theresa cinq jours plus tard. La sixième et dernière saison de la série The Crown qui paraît ces jours-ci s’ouvre donc sur la scène de l’accident mortel du 31 août 1997. Alors que son ex-mari, aujourd’hui le Roi Charles III, et ses deux fils, William et Harry, sont bien entendus tous trois toujours en vie, cette décision a donné lieu à des controverses dans la presse britannique. La scène d’ouverture fournira bientôt au réalisateur Peter Morgan de faire entrer en scène le fantôme de Diana. Il apparaît d’abord au prince Charles lorsque celui-ci se rend à la…

La Ligne Claire devient La Nouvelle Ligne

Les lecteurs de La Ligne Claire auront peut-être déjà appris la décision du journal Le Temps de mettre fin à l’hébergement des blogs avec effet au 30 juin 2023. Depuis septembre 2015, La Ligne Claire a publié 250 articles et entend poursuivre son activité de bloggeur ; elle travaille en ce sens à la création d’un nouveau site d’hébergement avec l’aide bénévole d’un professionnel de la communication digitale. Aussi, La Ligne Claire invite les abonnés qui le désirent à lui communiquer leur adresse électronique à l’adresse delabarre@sunrise.ch , de sorte qu’elle puisse reprendre contact avec eux dès la création du nouveau site.

Résurrection : le Parcours du Débutant

L’évangile de ce dimanche nous livre le célèbre récit de Saint Thomas, dit doubting Thomas en anglais, et dont le tableau du Caravage donne une représentation tout à la fois crue, vigoureuse et incarnée. Mais que s’est-il donc passé depuis dimanche dernier ? Une enquête de La Ligne Claire, envoyé spécial en Judée.

Blues de Prusse

Le fantôme de Hitler hante la Maison de Hohenzollern. En 1994, le Bundestag, adoptait une loi dont seule la langue allemande connaît le secret, la Ausgleichsleistungsgesetz (loi de compensation), qui règle les conditions auxquelles les demandeurs peuvent prétendre à des compensations pour les expropriations effectuées par les Alliés à l’issue de la Deuxième Guerre Mondiale. En effet, après la capitulation en 1945, l’Allemagne avait été dépourvue de sa souveraineté qu’exerçaient en son nom les quatre puissances occupantes. Chef de la maison impériale de Hohenzollern descendant à la quatrième génération de l’empereur Guillaume II, le Prince Georg Friedrich de Prusse a alors instruit ses avocats sur base de cette loi de mener des négociations secrètes avec les Länder de Berlin et de Brandebourg en vue d’obtenir la restitution d’une importante collection de biens meubles ainsi que le droit de jouir à perpétuité du Cäcilienhof, le château où s’était tenue la conférence de Potsdam en 1945, au cours de laquelle les Alliés avait justement réglé le sort réservé à l’Allemagne vaincue.

Moiselle Isaure

« Tintin, c’est moi » déclarait Hergé ; il désignait par là à la fois la distance qui le séparait de son personnage et l’intimité qu’il entretenait avec lui. Il en va de même avec Moiselle Isaure, où l’auteur, espiègle, se révèle dans son personnage.

Elisabeth II. sacre et sacrements

Le sacre du roi ou de la reine (souveraine) d’Angleterre puise ses origines dans la tradition biblique puisqu’on peut lire au chapitre XVI du 1er livre de Samuel que c’est au prophète qu’il revient d’imprimer l’onction au Roi David. Plus tard, Jésus, descendant de David selon la chair (Matthieu, chapitre Ier) sera reconnu de son vivant comme le Messie, un terme hébreu qui signifie l’Oint, Celui qui a reçu l’onction divine, et dont la traduction grecque est Christos. Plus tard encore, les Capétiens feront leur cette cérémonie du sacre qui du reste faisait du roi un diacre, et dont est issue à son tour le sacre des rois d’Angleterre. Il existe donc un lien intime entre l’onction d’une part et les chrétiens, ceux qui se réclament du Christos. Aussi, si la cérémonie du sacre revêt un caractère exceptionnel, elle partage le rite de l’onction sainte avec quatre autres sacrements, le…

Synode et Chemin synodal

Il y a quelques mois, à l’issue d’une messe qu’un prêtre allemand ami de La Ligne Claire avait célébrée sous les murailles du château centenaire de sa famille, il lui confiait que l’intention cachée derrière le Synode sur la synodalité lancé en 2021 était de noyer le Chemin synodal allemand qui avait lui démarré en 2019. La mise en garde très sévère émise par le Saint-Siège à l’égard du Chemin synodal dans un communiqué daté du 21 juillet dernier semble confirmer ce point de vue. On se souviendra que lors des JMJ de Rio en 2013, peu après son élection, le Pape François avait enjoint les jeunes à « mettre la pagaille » dans l’Église. Cette première injonction s’est révélée assez typique du pontificat, qui laisse volontiers courir les initiatives, dont certaines se révèleront à la lumière du discernement portées par l’Esprit Saint et d’autres pas. Dans ce contexte, le Chemin synodal…

L’Ukraine et les Deux-Siciles

On ne compte pas en Italie le nombre de rues qui portent le nom de Via dei Mille et de places qui s’appellent Piazza del Plebiscito. En 1860, Victor-Emmanuel II, roi de Piémont-Sardaigne, s’était mis en tête d’unifier les peuples frères au motif qu’ils parlaient (plus ou moins) la même langue. Aussi, dépêcha-t-il un bataillon de mercenaires, les Mille, l’équivalent à l’époque du Groupe Wagner, en vue d’envahir la Sicile sans déclaration de guerre. Après avoir défait les armées du bon roi François II, il s’empressa d’annexer son royaume, non sans avoir fait ratifier cette annexion par voie de plébiscite. Certes La Ligne Claire ne prétend à aucune compétence particulière au sujet de l’actuelle guerre en Ukraine ; elle est néanmoins d’avis que l’objectif de Poutine est de créer une situation de fait, qui confirme l’annexion de la Crimée, empêche à tout jamais l’Ukraine de rejoindre l’OTAN et vise à en…

Mariage et droits de l’homme

L’objet de la votation L’actuel article 94 du code civil suisse stipule que « pour pouvoir contracter mariage, l’homme et la femme doivent être âgés de 18 ans révolus et capables de discernement. ». Sous réserve des empêchements mentionnés aux articles 95 et 96, le mariage civil est d’ores et déjà ouvert à tous si bien que l’intitulé de la votation populaire du 26 septembre prochain induit en erreur. L’officier de l’état civil en effet s’assure de la bonne exécution de la procédure préparatoire et du respect des formes dans lesquelles la cérémonie du mariage doit être célébrée. A aucun moment, il n’a à connaître ou à juger de l’orientation sexuelle des fiancés ou de l’identité de genre qu’ils peuvent s’attribuer. Cela restera le cas quelle que soit l’issue de la votation, car dans l’institution du mariage, il n’y a pas de place pour les sentiments et les désirs, non pas qu’ils…

Foot, guerre et politique

“La guerre, c’est la poursuite de la politique par d’autres moyens » écrivait Clausewitz ; « le foot, c’est la poursuite de la guerre par des moyens pacifiques » soutient La Ligne Claire. Au XVIIIe siècle, Maurice de Saxe pouvait prêter son épée au service du Roi de France tandis que le Prince Eugène de Savoie combattait à la tête des armées impériales. L’arrêt Bosman de la Cour Européenne de Justice en 1995, qui autorisait les clubs européens à recruter les meilleurs joueurs, produit des effets similaires à telle enseigne que désormais les joueurs de foot s’offrent à qui les paie au mieux, comme jadis les mercenaires suisses. Le tournois de l’Euro 2000 vient en quelque sorte siffler le contraire d’une trêve puisque les joueurs sont tenus de quitter le club qui les emploie et sont en quelque sorte rappelés sous les drapeaux de leur équipe nationale. L’invention de l’artillerie au XIVe est venue…